Vous êtes ici : Accueil > Présentation de l’École doctorale > Présentation
  • Présentation

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • L’Ecole doctorale Pratiques et théories du sens est issue du renouvellement, en 1999, du programme de l’École doctorale créée en 1990 par Henri Meschonnic, « Disciplines du sens ». Elle est la plus importante ED de l’Université Paris 8, tant par le nombre des doctorants qu’elle encadre que par le nombre d’unités de recherche qu’elle rassemble et par celui des thèses soutenues. Elle rassemble des formations en littérature, philosophie, langues vivantes, histoire, science politique, sciences de l’éducation et psychanalyse. L’ED réunit ainsi des disciplines représentatives des sciences humaines (au sens de « humanities »), et se différencie par là même des écoles doctorales qui relèvent des sciences sociales. Le point de rassemblement entre toutes les formations consiste en une approche critique des disciplines et de leur fonction dans le monde contemporain. Une telle configuration est unique en Île-de-France.
     
    Cette relative homogénéité favorise les échanges et les collaborations entre chercheurs d’unités proches ainsi que les partages entre les disciplines, comme en témoigne, par exemple, le programme des séminaires organisés chaque année par l’ED, ou les jurys appelés à siéger pour le concours des contrats doctoraux. Elle définit sa spécificité dans le paysage régional et national, où elle jouit d’une forte attractivité. Mais ses liens avec des universités étrangères, le nombre de co-tutelles qu’elle accompagne chaque année, le nombre enfin d’étudiants étrangers qu’elle accueille font également la preuve de son rayonnement international.
     
    Les projets conduits au sein des unités constitutives reflètent à la fois un intérêt marqué pour des objets choisis, le souci de la qualité méthodologique des approches et l’attention prêtée aux situations humaines de la recherche. Leurs résultats ne valent que s’ils ont contribué, dans ces trois directions, à l’épanouissement de ceux qui les ont menés et des groupes auxquels ils s’adressent.
     
    Axes prioritaires de recherche
     
    Les projets conduits au sein des unités constitutives reflètent à la fois un intérêt marqué pour des objets choisis, le souci de la qualité méthodologique des approches et l’attention prêtée aux situations humaines de la recherche.
     
    Les objets de recherche choisis sont largement tributaires de l’histoire et du présent de Paris 8. Ils témoignent d’une ouverture aux grandes interrogations qui traversent les sociétés d’aujourd’hui, et à part égal, d’une connaissance des héritages multiples dont nous sommes les dépositaires. Qu’il s’agisse d’œuvres, de styles, de périodes ou d’institutions, ces objets sont saisis comme des singularités signifiantes dans leurs contextes sociaux, historiques, politiques et épistémologiques. Les recherches sont ainsi naturellement amenées à intégrer les questions liées aux aires géographiques en croisant réflexion linguistique, théories esthétiques, théories psychanalytiques, perspectives historiques et politiques.
     
    La qualité méthodologique des approches fait l’objet d’un soin particulier dans le cadre de la formation doctorale. Le travail mené lors de la préparation des journées annuelles des doctorants, en étroite collaboration avec l’ensemble des chercheurs de l’École, a pour objet premier d’initier les futurs chercheurs aux méthodes propres à leur discipline et de les former à la diffusion de leurs savoirs.
     
    Enfin, ces efforts d’accompagnement entendent tenir compte au plus haut point des situations humaines de la recherche actuelle. La condition matérielle des étudiants, leurs origines géographiques variées, la barrière des langues et la différence des cultures constituent autant de données, dont il importe de tenir compte dans un projet d’encadrement. Les aides apportées à la mobilité, dans le cadre des colloques, des études de terrain et des co-tutelles ont pour vocation de favoriser les rencontres et les échanges directs autour des objets de connaissance.
     
    Les travaux de l’ED s’organisent autour de trois thèmes principaux :
    • Épistémologie des formes de la pensée, des représentations signifiantes et des pratiques analytiques ;
    • Théories critiques et esthétiques des textes et des littératures ;

    • Histoire des sociétés, théories du politique, échanges et dispositifs éducatifs et culturels

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page